Soif de sourires

Note de l’éditeur : Cet article a été rédigé par Karin MD, étudiante en 3e année de Bacc. en Neurosciences à l’Université McGill. Karin fait partie de Pouvoir de changer sur son campus depuis l’automne 2011 et a même fait un projet intensif cet été avec eux à l’UdeM et à l’UQAM. Karin aime aussi la musique, la danse et des bonnes discussions avec ses amies. Tu peux la trouver sur Facebook.

Un sourire. Quelle belle chose. Un sourire de gratitude, ça ça vaut encore plus cher. À mon avis, c’est un des plus beaux cadeaux; rendre quelqu’un heureux, si ce n’est que pour un instant. Des desserts cuisinés maison, des lifts la nuit, de l’aide aux devoirs, des premiers soins pour les petits (et gros) bobos, peu importe le medium, le but était le même. Obtenir ce petit sourire ou entendre la joie dans la voix de mes amis.

Quand j’étais petite, la phrase « Fais aux autres ce que tu voudrais que l’on te fasse » m’a vraiment marquée. C’était une valeur importante chez nous, en plus du respect pour l’autre.  La vérité est que j’ai laissé cette phrase gérer la plupart de ma vie, et ce, au dépens de mes relations familiales, de mes notes, de ma santé, de mon temps libre.

C’est maintenant que je me demande : pourquoi est-ce que je suis comme ça? Dans le fond, est-ce que je veux quelque chose en retour? Non. Du moins, pas consciemment. Pas quelque chose de tangible, de matériel. Est-ce que je veux me faire un nom? Peut-être. Est-ce que je cherche d’être acceptée par les autres? Probablement. Mais vraiment, au-dessus de tout, je pense que la raison principale pour ce désir fort d’altruisme est qu’un jour, quelqu’un pourrait faire pour moi ce que je fais pour les autres. Je désire profondément que l’on prenne soin de moi, que l’on fasse des grands détours pour me venir en aide, qu’on me laisse des petites pensées inattendues, qu’on me vienne en aide comme ça, sans que je le demande. Alors j’attends. J’attends encore. J’attendrai toujours.

As-tu déjà eu ce sentiment que ce n’est jamais assez, qu’il n’y aura jamais personne pour te venir en aide, pour te réconforter? Si oui, tu es comme moi. Mais la vérité est que cette personne existe; c’est Dieu. Toujours là pour nous, peu importe la situation, Il a toujours les bras grands ouverts pour que l’on puisse venir s’y abriter…

Advertisements
Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est marquée , . Mettre ce permalien en signet.

2 réponses à Soif de sourires

  1. daphtp dit :

    Est-ce toi qui distribuait des bonbons à l’UQÀM ce midi? Si oui, excellente idée! Un petit bonheur pour la rentrée 🙂

    • kmd dit :

      Salut! Malheureusement, j’avais des cours aujourd’hui, mais ce sont mes amis et collègues qui étaient là! Contente que tu as apprécié l’idée!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s