J’ai soif de voyager

Note de l’éditeur : Cette article est écrit par Christina Jodoin qui était impliquée avec Pouvoir de changer lorsqu’elle était étudiante en soins infirmiers à l’Université McGill. Elle a tellement bénéficié de son implication en tant qu’étudiante, qu’elle a choisi d’être bénévole au sein du groupe à UdeM, afin d’aider les étudiants à continuer à dialoguer au sujet des soifs et de la spiritualité. Tu peux la trouver sur Facebook.

Quelles sont tes plus grandes soifs? Voici une question que j’aime poser aux gens. Tu serais surpris d’entendre les réponses que je reçois. Tu serais surtout surpris, en fait, de savoir à quel point les réponses sont semblables.  Hier, j’ai discuté avec  5 filles différentes. Et pourtant, elles m’ont toutes répondues qu’elles avaient soif de voyager.  Je n’étais pas surprise. En fait, au cours des 2 ans que je pose cette question aux étudiants, le thème du voyage est celui qui revient le plus fréquemment. Pourquoi avons-nous soif de voyager?  Voici la question que j’ai posée à ces 5 filles, hier midi, à la cafétéria de Jean Brillant…

Valérie1, étudiante en criminologie, m’a expliqué qu’elle souhaite rencontrer d’autres personnes et apprendre d’eux.  Anna1, étudiante en histoire de l’art, était d’accord.  « On peut bien faire le tour de Montréal 15 millions de fois, il faut voir d’autres choses dans la vie… »  Voyager, ça nous permet de découvrir autre chose et de s’ouvrir à d’autres cultures.  Le dépaysement est un sentiment qu’on recherche, qui nous force à faire face à nos peurs et à nous aider à grandir m’a expliqué Marie-Ève, étudiante en Anthropologie.

C’est vrai. Toutefois, je ne peux m’empêcher de me demander si notre soif si profonde de voyager n’est pas un symptôme d’un manque ou d’une insatisfaction avec notre vie de tous les jours. Valérie2, étudiante en psychologie, était d’accord avec moi : « Je ne vois pas pourquoi tu irais en voyage, si ce n’est pas pour aller chercher quelque chose qui te manque. » Qu’est-ce qu’on cherche, finalement? « La liberté, l’évasion » m’a-t-elle répondu. Arrive-t-on à trouver ce que l’on cherche? « Temporairement, oui, mais c’est éphémère ». De retour à la maison, la liberté qu’on a vécue en voyage semble être bien loin. On se retrouve déjà, quelques semaines plus tard, à rêver à notre prochaine excursion. Anna2, étudiante en études internationales, me racontait qu’elle était partie en voyage, dans l’espoir de trouver mieux que ce qu’elle vivait. « Ce que j’ai trouvé, c’était un pays désorganisé, moins évolué, ou la vie était difficile. Je n’ai pas trouvé mieux, finalement. J’ai trouvé autre chose, mais pas mieux »

Des voyages, ça nous donne des bons souvenirs et des histoires à raconter. Mais je me demande, au fond, si on recherche au travers de ces voyages quelque chose qui ne s’y trouve pas. Quelque chose de plus grand, qui ne se trouve pas dans ce monde? Serait-il possible, en fait, que cette recherche de liberté, de paix et d’une vie meilleure nous indique un besoin que seul Dieu peut combler?

Et toi, qu’en penses-tu? Pourquoi avons nous si soif de voyager?

Advertisements
Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Mettre ce permalien en signet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s